English

« Jeune violoncelliste en pleine ascension » (Diapason), Christian-Pierre La Marca s’épanouit dans un répertoire varié et ambitieux, à l’image de ce « musicien curieux, capable de croiser un orgue comme d’empoigner un grand concerto romantique (...) et dont la sûreté de l’archet, la pureté de l’intonation, la tenue de la ligne mènent l’auditeur directement au coeur de l’indicible » (Classica).
« Un jeune homme qui se classe déjà parmi les maîtres du violoncelle. » (La Croix).

Après des études à Aix-en-Provence, d’où il est originaire, puis au Conservatoire de Paris avec Jean-Marie Gamard et Philippe Muller, il reçoit l'enseignement de Frans Helmerson à Cologne, Steven Isserlis à Londres et suit parallèlement les master- classes de Mstislav Rostropovitch, Heinrich Schiff, Natalia Gutman, Anner Bylsma, et Gary Hoffman. Il est aussi encouragé et inspiré par un cercle de grands artistes tels que Itzhak Perlman, Maria-Joao Pirès, Thomas Quasthoff, le Quatuor Artemis ou Seiji Ozawa.

Il est invité dans le monde entier : Paris (Louvre, Orsay, Salle Pleyel, Salle Gaveau, Théâtre des Champs-Elysées, Châtelet), Londres (Southbank Center), Bruxelles (Bo- zar, Flagey), Vienne (Musikverein, Konzerthaus), Amsterdam (Concertgebouw), Ber- lin (Philharmonie), Hambourg (Laeizshalle), Frankfurt (Alte Oper), Schwarzenberg (Kaufmann Hall), Genève (Victoria Hall), Monaco (Opéra Garnier), Venise (La Fe- nice), Saint-Petersburg (Mariinsky Concert Hall), Moscou (Conservatoire), New York (92nd), Delhi (Imperial), Osaka (Izumi Hall), Tokyo (Oiji Hall), Melbourne (Arts Center) ou Sydney (Angel Place). En soliste, il se produit avec le Philharmonia Orchestra, London Chamber Orchestra, Orchestre National de France, Les Siècles, Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, Orchestre National de Lorraine, Orchestre de Mulhouse, Brussels Philharmonic, Orchestre Philharmonique du Luxembourg, Wiener Concert-Verein, Sinfonia Varsovia, Orchestre National de Lettonie, Kunming Symphony Orchestra, les ensembles baroques Les Ambassadeurs ou Il Giardino Armonico sous la direction de François-Xavier Roth, Emmanuel Krivine, Augustin Dumay, Pascal Rophé, Gérard Korsten, Antoni Ros-Marba, Clemens Schuldt ou Alexis Kossenko.

Très sollicité en musique de chambre, Christian-Pierre joue avec Renaud Capuçon, Augustin Dumay, Lawrence Power, Edgar Moreau, Michel Portal, Thierry Escaich, Nicholas Angelich, Kit Armstrong, Jean-Frédéric Neuburger, Jonas Vitaud, Adam Laloum, Cédric Tiberghien, Eric Le Sage, Philippe Cassard, David Kadouch, Jean Rondeau, les Quatuors Modigliani, Danel, Carducci, Hermès et les chanteurs Philippe Jaroussky, Bernarda Fink, Julie Fuchs, Karine Deshayes, Isabelle Druet et Patricia Petibon dans les grands festivals français (Pablo Casals, Aix-en-Provence, La Roque d'Anthéron, La Grange de Meslay, Auvers-sur-Oise, La Folle Journée de Nantes, Saintes, Montpellier, Menton...) et à l’étranger (Verbier, Ravinia, Santander, Bad Kissingen, Meklenburg Vorpommern, Morizburg, Trondheim...). Il est également membre fondateur du Trio Dali, très actif sur les scènes internationales et se produit régulièrement en récital avec la pianiste Lise de la Salle.

Parmi ses futurs engagements cette saison, Christian-Pierre fera ses débuts au Mozarteum de Salzburg avec le Philharmonia Salz- burg. Il sera l’invité de la Elbphilharmonie de Hamburg, puis au Musée du Louvre, d’Orsay, à l’Auditorium de Radio-France... Après une trouvée en trio en Australie (Musica Viva), il se produira au Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, au Maroc au Festival d’Essaouira, aux Festivals d’Oxford, Radio France de Montpellier, Sully, Morizburg...

Artiste exclusif du label Sony Classical, sa discographie comprend les Suites pour violoncelle seul de Bach, saluées unanimement par la presse internationale (« il y a un sens souverain des équilibres, une sorte de classicisme naturel qui rend vaine toute querelle de style. Et tout cela à 29 ans, dans la bible des violoncellistes ! » - Le Figaro) et L’Heure Exquise, un disque en hommage à la mélodie française. Enfin, « Cantus » (2016) remporte un très grand succès (« Un album somptueux, profond, tout en légèreté et finesse par lequel Christian-Pierre La Marca prouve qu’il est un des plus grand violoncelliste de son époque » La Provence) en proposant une relecture du répertoire sacré avec l’ensemble Les Ambassadeurs, dirigé par Alexis Kossenko et Thierry Escaich, Philippe Jaroussky et Patricia Petibon. Ses enregistrements avec le Trio Dali ont tous été récompensés par la critique. Le dernier, consacré aux trios de Mendelssohn, reçoit le ‘CHOC’ de Classica (« On reste admiratif devant la suprême élégance de leur jeu, puissant et non grandi- loquent »). Son prochain album solo est prévu pour 2018 chez Sony Classical.

Ardent défenseur de la musique de son temps, il collabore ou créé des pièces de Peteris Vasks, Gyorgy Kurtag, Thierry Escaich, Phi- lippe Hersant, Olivier Greif, Jean-Louis Florentz ou Nicolas Bacri.

Christian-Pierre partage avec son frère Adrien, la direction artistique du festival « Les Musicales de Pommiers » (Loire). Il est professeur de violoncelle à l’Académie Philippe Jaroussky au sein de la nouvelle « Seine Musicale » à Paris. Il joue un violoncelle Jean-Baptiste Vuillaume de 1856.

 NB : ne pas modifier ni altérer sans autorisation